Les CFF investissent 300 millions dans la sécurité

La première balise "European Train control System ETCS" sur le réseau ferré des CFF a été mise en service vendredi à Airolo.

13 juil. 2012, 15:02
Les 780 amendes quotidiennes correspondent à deux resquilleur par train grande ligne.

La première des 11'000 installations "European Train control System ETCS" sur le réseau ferré des CFF a été mise en service vendredi à Airolo (TI). Au total, la compagnie investira 300 millions de francs d'ici 2017 dans la modernisation de son système de sécurité ferroviaire.

La nouvelle technologie ETCS présente de nombreux avantages, selon les CFF: simplification de l'accès au réseau européen, augmentation de la sécurité, de la capacité et de la fiabilité du trafic.

A 200 km/h toutes les deux minutes

La sécurité ferroviaire actuelle du réseau des CFF sera remplacée par la technologie ETCS d'ici 2017. Ce système avec signalisation en cabine est déjà utilisé sur les lignes à grande vitesse entre Mattstetten (BE) et Rothrist (AG) et dans le tunnel de base du Lötschberg. Sur ces tronçons, il rend possible le passage de trains circulant à 200 km/h toutes les deux minutes.

Après le remplacement des anciennes installations, l'accès au réseau ferré suisse sera simplifié. Au lieu de quatre systèmes de sécurité différents nécessaires actuellement, seul l'ETCS subsistera, ce qui réduit les coûts d'équipement et d'entretien du matériel roulant, écrivent les CFF.

Trafic marchandise aussi

ETCS étant un standard européen, cette technologie simplifie l'interopérabilité entre les réseaux. L'Union européenne oblige ses membres aujourd'hui déjà à s'équiper de cette technologie sur les nouvelles lignes. Il est également prévu d'équiper les corridors de trafic de marchandises de l'ETCS. Le corridor Rotterdam-Gênes, qui passe par la Suisse, doit être entièrement équipé.

Jusqu'en 2025, l'objectif est d'équiper par étapes l'ensemble du réseau suisse à voie normale du système ETCS "2e degré", qui ne nécessite plus de signaux extérieurs classiques le long des voies. Les conducteurs de locomotive recevront directement les informations nécessaires sur un écran placé dans la cabine.

Outre une amélioration de la sécurité et de la fiabilité du trafic, ce système permet aussi une augmentation de la capacité du réseau, les trains pouvant se suivre de manière "dynamique", expliquent les CFF. Pour 50 millions de francs supplémentaires, 1700 signaux seront en outre équipés de systèmes de surveillance de la vitesse.