Réservé aux abonnés

Les CFF et Bombardier font la paix

La compagnie et le fabricant promettent de résoudre les problèmes des nouveaux trains. Ensemble.
12 févr. 2019, 00:01
ARCHIVBILD ZUM EINSATZ DER NEUEN DOPPELSTOCKZUEGE DER SBB AUF DER OST-WEST-ACHSE AB DEM FAHRPLANWECHSEL VOM 9. DEZEMBER, AM MONTAG, 19. NOVEMBER 2018 - Der neue Fernverkehr-Doppelstockzug der SBB "FV-Dosto" steht im Hauptbahnhof in Zuerich, aufgenommen am Montag, 26. Februar 2018. (KEYSTONE/Ennio Leanza) SCHWEIZ SBB ZUGSKOMPOSITION FV DOSTO

«L’accouchement est laborieux et douloureux. Mais nous sommes les parents, et nous ferons tout pour que notre enfant se porte bien.» Andreas Meyer, patron des CFF, n’a pas lésiné sur les métaphores, hier, au moment de revenir sur les retards de livraison et les problèmes rencontrés par les nouveaux trains Bombardier. A son côté se tenait le «deuxième parent», Laurent Troger, président – qui a annoncé sa démission il y a peu – du fabricant Bombardier Transportation.

Le message délivré est clair: les deux partenaires veulent travailler ensemble, «d’arrache-pied», pour vaincre les difficultés des ...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois