Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

Les CFF entrouvrent un peu plus la porte pour les grévistes

La direction pourra discuter avec les grévistes sur la base d'un «mandat élargi». Les CFF trouvent des alliés pour investir sur le site de Bellinzone.

27 mars 2008, 05:02

Le Conseil d'administration a confirmé hier que la suspension des mesures de restructuration du site CFF Cargo de Bellinzone reste en vigueur et souhaite que la direction entre en discussion avec les grévistes. «Nous sommes prêts à rediscuter les décisions du 6 mars en fonction de nouveaux chiffres et faits qui pourront nous être soumis», explique Thierry Lalive d'Epinay, président du conseil d'administration des CFF à l'issue de la séance. «Nous demandons aux grévistes d'interrompre leur mouvement illégal et de reprendre les discussions», poursuit-il. Afin de faciliter la reprise du dialogue, le conseil a conféré un mandat de négociation «élargi» à la direction pour régler le conflit, mais il n'a pas souhaité concrétiser son contenu. «Nous voulons d'abord en discuter avec les grévistes avant d'en parler avec les médias», précise Lalive d'Epinay.

Site d'Yverdon pas remis en question. Le conseil d'administration estime que les décisions prises le 6 mars se...

Votre publicité ici avec IMPACT_medias