Réservé aux abonnés

Les assureurs rendront des comptes

Mis sous pression par la prochaine votation sur la caisse publique, le Conseil national a donné son feu vert à loi sur la surveillance de l'assurance maladie. Seule l'UDC s'y oppose.

10 sept. 2014, 00:01
data_art_2582967.jpg

Le conseiller fédéral Alain Berset ne cache pas sa satisfaction. "Nous allons obtenir, avec cette loi, les outils qui nous manquaient", a-t-il déclaré hier, en sortant de la salle du Conseil national. Celui-ci venait d'adopter, par 139 voix contre 40 et huit abstentions, la loi sur la surveillance de l'assurance maladie.

L'accouchement a été difficile. Dans un premier temps, le camp bourgeois avait tout fait pour éviter le joug de cette loi, qui serre la vis aux assureurs. Il a fallu la pression de la prochaine votation sur la caisse publique pour obtenir un revirement du centre droite. Auj...