Les amis du Genevois arrêté en Inde s'inquiètent

Les amis étudiants du Genevois accusé de soutenir les maoïstes en Inde s'inquiètent de son sort.

29 août 2014, 16:24
Yves Flueckiger, vice-recteur de l'Universite de Geneve, UNIGE, Mary O'Sullivan, Professeure d'histoire economique a l'Universite de Geneve et directrice de l'institut Paul Bairoch, Matthieu Leimgruber, Professeur de l'Universite de Geneve, et Aurelie Valletta, secretaire du syndicat etudiant de l'Universite de Geneve CUAE, de gauche a droite, parlent lors d'une conference de presse au sujet de Jonathan, l'etudiant genevois qui a ete arrete en Inde en juillet dernier et qui est retenu dans ce pays depuis cette date, ce vendredi 29 aout 2014 a Geneve. (KEYSTONE/Laurent Gillieron)

La CUAE, le syndicat étudiant de l'Université de Genève, a fait part de son inquiétude vendredi à propos de Jonathan, son ancien secrétaire, arrêté fin juillet en Inde et accusé par la justice de ce pays de soutenir les maoïstes. La date de la tenue du procès n'a pas encore été fixée.

Le Genevois de 24 ans, libéré sous caution, mais retenu en Inde, ignore de quoi sera fait son avenir.

"La situation n'évolue pas", a déploré devant les médias Aurélie Valletta, secrétaire de la CUAE. L'étudiant en sciences économiques et sociales, qui doit encore rédiger son mémoire, s'est vu confisquer son passeport par les autorités indiennes et attend aujourd'hui le dénouement de l'affaire dans un endroit tenu secret.

Sa famille et ses proches se relaient auprès de lui, a précisé Mme Valletta. La hantise de l'étudiant genevois est de devoir retourner derrière les barreaux. Son visa touristique expire à la mi-septembre et il pourrait être à nouveau emprisonné s'il n'obtient pas de prolongation.

Espoir en le DFAE

La CUAE espère que le Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) ramènera l'étudiant en Suisse grâce à la diplomatie. "Je suis sûr que Jonathan fera face à ses responsabilités et qu'il ira à son procès en Inde si la situation se présente", a pour sa part déclaré le vice-recteur de l'Université de Genève Yves Flückiger.

Jonathan, en vacances avec son amie en Inde, avait été arrêté dans l'Etat du Kerala. Il participait à une cérémonie en hommage à un leader maoïste décédé en juin alors qu'il manipulait des bombes. Le jeune homme est accusé d'avoir violé la loi qui interdit aux touristes étrangers de prendre part à des activités politiques.