Réservé aux abonnés

«Le taux TVA sera unique à 6,1 %»

Les exceptions seront pour l'essentiel supprimées, promet Hans-Rudolf Merz. Les revenus les plus faibles seront protégés par une compensation sociale qui devrait bénéficier à 40% des ménages. Mais la bataille ne fait que commencer.

27 juin 2008, 05:01

Pour Hans-Rudolf Merz, les avantages sont clairs. L'essence, les restaurants, la construction, le jardinier (!) deviendront un peu moins chers si la réforme de la taxe sur la valeur ajoutée (TVA) proposée par le Conseil fédéral survit aux débats parlementaires. Certes, reconnaît-il aussitôt, certains biens deviendront plus cher: la santé et la nourriture, mais aussi les journaux.

Suppression de 20 des 25 domaines d'exception

Le ministre des Finances a présenté hier le message issu de plus de trois ans de labeur. La paro...