Le SECO abaisse sa prévision de croissance à 0,9% pour 2015

Le Secrétariat d'Etat à l'économie a annoncé avoir revu à la baisse ses prévisions de croissance pour l'année 2015 à cause des effets négatifs du franc fort.

19 mars 2015, 07:56


Neuchatel, 23 11 11
Photo David Marchon

Le groupe d'experts de la Confédération abaisse sa prévision de croissance à 0,9% pour 2015. Les effets négatifs du franc fort seront toutefois en partie compensés par l'amélioration de la conjoncture européenne et le maintien d'une situation favorable aux Etats-Unis, selon le SECO.

En 2016, le produit intérieur brut (PIB) devrait progresser de 1,8%, selon les chiffres publiés jeudi par le Secrétariat d'Etat à l'économie (SECO). Le groupe d'experts de la Confédération, auquel le SECO se réfère pour ses prévisions trimestrielles, tablait en décembre sur une croissance du PIB de 2,1% en 2015 et 2,4% en 2016.

La forte appréciation du franc après l'abolition du cours plancher de l'euro "a été suivie d'une détérioration de nombreux indicateurs conjoncturels", relève le SECO.

"L'effet de ce ralentissement sur le taux de chômage ne devrait être que marginal et passager", même si certaines branches pourraient connaître des "difficultés majeures". Les experts prévoient ainsi une hausse modérée du taux de chômage à 3,3% en 2015, contre 3% estimés en décembre. En 2016, il devrait se fixer à 3,4%, au lieu de 2,8%.