Le rapport du Conseil fédéral ne convainc pas le Tessin

Le rapport du Conseil fédéral publié le 19 décembre et qui minimise les répercussions économiques qu'entraînera la fermeture prolongée du tunnel routier du Gothard ne convainc pas le Tessin.

22 déc. 2011, 13:26
Un des rapports du Conseil fédéral prévoit le «transfert du trafic de la route au rail».

Le gouvernement tessinois a chargé un groupe d'experts  d'examiner la situation et de présenter rapidement des propositions.

Dans un communiqué diffusé aujourd’hui, le Conseil d'Etat tessinois s'est distancié des rapports présentés les 16 et 19 décembre par le Conseil fédéral sur «le transfert du trafic de la route au rail» et sur «les répercussions sur l'économie régionale de la fermeture du  tunnel autoroutier du Gothard pour assainissement».

Le gouvernement tessinois s'est dit «extrêmement préoccupé» par les chiffres énoncés par Berne, à savoir que le nombre de poids lourds en transit par les Alpes restera stable - soit 1,28 million de passages annuels - indépendamment de l'entrée en fonction de la nouvelle ligne ferroviaire alpine (NLFA). La prévision de transférer 650'000 camions par année de la route au rail est donc définitivement abandonnée.

Le Tessin se dit aussi sceptique en ce qui concerne les conclusions du second rapport qui minimise les répercussions d'une fermeture prolongée du tunnel sur l'économie régionale. «L'évaluation de la fermeture du Gothard pour assainissement et l'impact des mesures d'accompagnement allaient de pair avec l'objectif de transférer 650'000 poids lourds par année de la route au rail.»

Le Tessin a chargé un groupe technique coordonné par Jörg De Bernardi, délégué tessinois pour les rapports avec la Confédération, de présenter rapidement des propositions à ce sujet.