Le PDC argovien réclame l'interdiction du port du voile à l'école

Le groupe PDC du Grand Conseil argovien a déposé une motion mardi par laquelle il demande l'interdiction du port du voile à l'école publique. Une idée que l'UDC du Valais romand avait elle aussi envisagée...

20 août 2013, 17:42
Le groupe PDC du Grand Conseil argovien réclame une interdiction générale de porter le voile à l'école.

Le groupe PDC du Grand Conseil argovien réclame une interdiction générale de porter le voile à l'école. Dans une motion déposée mardi, les députés demandent que tout habit en contradiction avec les contenus et buts pédagogiques de l'école publique soit banni.

Le texte charge le gouvernement cantonal de rédiger un projet de loi afin qu'aucune incertitude juridique ne subsiste dans les établissements scolaires.

Culture chrétienne mise en avant

Le voile complique l'intégration et est en contradiction avec le principe d'égalité entre les filles et les garçons, argumente le PDC argovien. En outre, les écoles suisses se basent sur la culture chrétienne occidentale.

Le groupe PDC réagit à une décision du Tribunal fédéral. En juillet, le TF avait débouté la commune de Bürglen (TG) face à deux jeunes Somaliennes, faisant valoir que le règlement de l'école interdit le port du voile mais aussi de casquettes et de lunettes de soleil en classe. Selon la plus haute instance helvétique, l'interdiction du foulard constitue une "ingérence dans la liberté religieuse des écolières". Elle nécessite par conséquent une loi au sens formel. Un simple règlement ne suffit pas.

Remous en Valais

En Valais, ce jugement avait fait réagir le co-président de l'UDC du Valais romand, Jérôme Desmeules. Via un communiqué, il avait caressé l'idée de lancer une deuxième initiative - après celle des minarets - pour obtenir l'interdiction du port du voile à l'école.

De son côté, le PDC du Valais romand avait préféré réitérer sa confiance au bon sens des enseignants et des directions scolaires qui, selon lui, "gèrent ces situations de manière très pragmatique".

Pour rappel, le Grand Conseil valaisan avait quant à lui accepté en mai un postulat déposé par le groupe UDC pour bannir le voile intégral. Résultat: il est désormais obligatoire de se présenter à visage découvert en Valais lors des manifestations (sauf à carnaval), dans les bâtiments publics, dans les contacts avec les autorités, dans les transports publics et lors des contrôles d’identité.