Réservé aux abonnés

Le Parlement passe à l’offensive sur l’armée

Les Etats exigent 20 milliards sur quatre ans dès 2017. C’est la collision avec le Conseil fédéral, qui a placé la limite à 18,8 milliards.

07 mars 2016, 23:24
/ Màj. le 08 mars 2016 à 00:01
ARCHIV --- ZUR DISKUSSION IM PARLAMENT UEBER DEN DURO STELLEN WIR IHNEN FOLGENDES BILD ZUR VERFUEGUNG --- Ein Bucher Duro leicht Lastwagen der Schweizer Armee, aufgenommen in Hinwil, am 17. Juli 2014. (KEYSTONE/Gaetan Bally) *** NO SALES, NO ARCHIVES *** SCHWEIZ ARMEE DURO

Le budget de l’armée n’a pas fini d’alimenter la discorde entre le Parlement et le gouvernement. Hier, sous la Coupole fédérale, le Conseil des Etats a soutenu les prétentions financières du Conseil national: les deux Chambres n’en démordent pas et réclament une enveloppe de 20 milliards de francs sur quatre ans, dès 2017. Inscrit dans un arrêté fédéral, et non dans la loi, ce plafond de dépenses se retrouve protégé d’un éventuel référendum.

Le désaccord avec le Conseil fédéral est patent. Pas plus tard qu’il y a dix jours, en présentant la position du Conseil fédéral, le nouveau mini...