Réservé aux abonnés

Le mammouth énergétique attaqué

L’UDC et plusieurs secteurs économiques ont finalement pris la décision de lancer le référendum contre la Stratégie 2050. Pour Christoph Blocher, la partie est gagnée d’avance.
07 oct. 2016, 23:53
/ Màj. le 08 oct. 2016 à 00:01
Electriciens travaillant sur une ligne à haute tension.



Photo Lib/Alain Wicht, Granges-Paccot, le 22.07.2014 Electriciens sur une ligne à haute tension

Beaucoup n’y croyaient plus, mais l’UDC est finalement parvenue à ses fins. Elle saisit le référendum contre la Stratégie énergétique 2050, votée en septembre au parlement (voir ci-dessous).

«Cette loi est ruineuse et irresponsable. Elle coûtera plus de 200 milliards de francs en raison de l’introduction de nouvelles taxes», a dénoncé hier le président du parti Albert Rösti (BE), devant la presse réunie à Berne.

Renfort supplémentaire

La détermination affichée tranche avec l’incertitude des derniers jours. Tout portait à croire que le parti conservateur allait renoncer à livrer bataille: vu qu’il...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois