Le maire d'Annemasse exige des excuses d'Eric Stauffer

Le torchon brûle entre Eric Stauffer et Christian Dupessey, maire d'Annemasse. Le premier a comparé le second au "Maréchal Pétain" sur les réseaux sociaux. L'élu français réclame que des sanctions soient prises à l'encontre du député MCG.

10 déc. 2014, 12:15
Eric Stauffer ne compte, pour l'heure, par retirer son commentaire de son mur Facebook.

Tout commence le 3 décembre, la Tribune de Genève évoque la mise en place de mesures renforcées afin de lutter contre des faux résidents secondaires en territoire français. Le Canton de Genève et les départements voisins envisagent de partager leurs ressources afin de débusquer les salariés d'employeurs genevois habitant dans l'Ain et en Haute-Savoie, mais déclarés comme résidents secondaires en France.

L'article du quotidien genevois est posté sur le mur Facebook d'Eric Stauffer et accompagné du commentaire: «Le maréchal Pétain-Dupessey maire d’Annemasse a commencé la rafle.»

Christian Dupessey réagit vivement: «Le plus grave, le plus odieux provient lorsqu’il compare un recensement administratif envisagé à des rafles d’enfants, crime contre l’humanité perpétré par le régime collaborationniste de Vichy.» Dans la foulée, le maire d'Annemasse a demandé au président du Grand Conseil qu'il «dénonce, voire sanctionne» les propos du député genevois.

Toujours selon la Tribune de Genève, Eric Stauffer ne compte pas retirer le commentaire de son mur.