Réservé aux abonnés

Le livre est aux soins intensifs

Les libraires comptent sur le prix unique pour assurer leur survie, mais les milieux libéraux dénoncent le cimentage de pratiques cartellaires.

07 janv. 2012, 00:01
data_art_596560

Le livre papier est mis à rude épreuve par le passage au numérique. Ses adeptes se pressent à son chevet, mais ils ne sont pas d'accord sur les soins à lui apporter. D'un côté, le Parlement s'est rallié à l'idée d'une exception culturelle en adoptant une loi qui réglemente le prix du livre. De l'autre, les milieux libéraux estiment que la loi rate sa cible. Ils ont lancé un référendum qui sera soumis au peuple le 11 mars. La campagne démarre. Etat des lieux.

1) QUELLE EST LA SITUATION ACTUELLE?

En Suisse romande, 80% des livres sont importés de France. Leurs diffuseurs sont majoritairement d...