Le Genevois retenu en Inde pourrait rentrer rapidement en Suisse

L'étudiant de l'Université de Genève, bloqué en Inde depuis plus de quatre mois pour son soutien présumé à des militants maoïstes, pourrait rentrer rapidement en Suisse.

03 déc. 2014, 17:14
2014-12-03_1722

La mésaventure de l'étudiant de l'Université de Genève, bloqué en Inde depuis plus de quatre mois pour son soutien présumé à des militants maoïstes, pourrait bientôt prendre fin, la justice indienne ayant tranché en sa faveur. Il devrait ainsi pouvoir récupérer son passeport.

"La Haute Cour de Kochi a en effet reconnu que la participation à une réunion publique ne constitue pas une violation du 'Foreigners Act' ou des conditions d'octroi de visa touristique. Il s'agit d'un revers pour la police indienne qui cherchait depuis plusieurs mois à le présenter comme un dangereux agitateur politique venu de l'étranger", a souligné son avocat Maurice Harari dans un communiqué mercredi.

Contacté, le Département fédéral des Affaires étrangères (DFAE) a confirmé l'information, révélée par le site internet de "20 minutes".

Le jeune homme, qui avait été libéré sous caution le 8 août, avec l'interdiction de quitter le territoire indien, pourrait du coup rentrer rapidement en Suisse.

En vacances avec son amie en Inde, l'étudiant avait été arrêté fin juillet dans l'Etat du Kerala. Il participait à une cérémonie en hommage à un leader maoïste décédé en juin en manipulant des bombes et avait été accusé d'avoir violé la loi indienne qui interdit aux touristes étrangers de prendre part à des activités politiques.