Le dosage des médicaments pour les enfants progresse en Suisse

L’association SwissPedDose, créée par la Confédération, continue d’améliorer les posologies destinées aux enfants. La base de données nationale compte désormais des recommandations de dosage adaptées pour les substances les plus courantes.
10 janv. 2022, 16:13
Il existe désormais des posologies adaptées aux enfants pour les médicaments les plus courants.

La base de données nationale sur le dosage des médicaments destinés aux enfants, baptisée SwissPedDose, a répondu aux attentes au terme de sa première phase d’exploitation, écrit lundi l’OFSP. Fin 2021, elle comptait plus de 460 recommandations posologiques. Ces dernières portaient sur les 134 substances actives les plus courantes, de quoi satisfaire les professionnels de soins.



Le dosage des médicaments chez l’enfant est une tâche complexe. Il est à l’origine de la plupart des erreurs en pédiatrie, relève le communiqué. Comme il n’y a pas encore assez de médicaments développés spécifiquement pour les enfants, les professionnels de santé sont souvent obligés d’adapter leur mode d’utilisation à l’âge et à la masse corporelle de l’enfant.

Large éventail

Le bilan de la première phase d’exploitation démontre l’importance de ces données, précise l’OFSP, pour des domaines aussi variés que l’infectiologie, l’anesthésie, la néonatologie, la médecine intensive et la pédiatrie générale. Le développement se poursuit en 2022, avec le lancement de la deuxième phase d’exploitation qui s’ouvrira à la pédiatrie pratique, la pharmacie d’officine et la psychiatrie.

L’association SwissPedDose a été fondée par le collège des huit cliniques pédiatriques A (Aarau, Bâle, Berne, Genève, Lausanne, Lucerne, St-Gall, Zurich), la Société suisse de pédiatrie ainsi que la Société suisse des pharmaciens de l’administration et des hôpitaux. Pour les années 2018 à 2025, la Confédération lui a accordé 3,4 millions de francs à pour l’exploitation du registre.

Parallèlement à ce projet, l’Etat a pris d’autres mesures pour améliorer la sécurité des traitements médicamenteux des enfants. Il s’agit de prévoir des mesures incitatives pour que l’industrie pharmaceutique développe davantage de médicaments pour les enfants.

par Keystone - ATS