Le département de Simonetta Sommaruga perd sa porte-parole

En place depuis 14 mois, la cheffe de l'information du Département fédéral de justice et police (DFJP) quittera son poste fin octobre. Ce n'est pas le premier départ d'importance auquel doit faire face Simonetta Sommaruga ces derniers temps.

19 août 2013, 16:52
Simonetta Sommaruga devra finaliser un projet à l'intention du Parlement

La cheffe de l’information du Département fédéral de justice et police (DFJP) Sylvia Scalabrino quittera son poste de sa propre initiative à la fin octobre. Elle était entrée en fonction le 1er septembre 2012. Des divergences de vues quant à l’organisation et aux ressources ont motivé sa décision, écrit lundi le DFJP.

Le département de Simonetta Sommaruga qualifie pourtant la collaboration avec Sylvia Scalabrino de "bonne". Son successeur par intérim est Guido Balmer, actuellement chef suppléant de l’information du DFJP.

Avant son entrée en fonction il y a moins d'un an, Sylvia Scalabrino avait occupé le poste de rédactrice en chef adjointe à la Radio Télévision Suisse (RTS). Elle avait également travaillé pour divers médias suisses. Si son avenir professionnel demeure incertain, elle se déclare ouverte pour de nouveaux défis.

Ce n'est pas le premier départ d'importance auquel doit faire face Simonetta Sommaruga ces derniers temps. En 2012, Christine Stähli, alors cheffe de l'information, était partie après quinze mois, d'un commun accord avec la ministre socialiste. Elle désirait donner une nouvelle orientation à sa carrière.

Michael Leupold, directeur de l'Office fédéral de la justice, ainsi que Marc Gebhard, du département de la communication, ont également remis leur démission il y a quelques mois. Selon plusieurs journaux, ces départs sont causés par la charge de travail conséquente ainsi que par une exigence de disponibilité permanente.