Le Conseil national refuse de porter la vignette à 100 francs

Le Conseil National a porté le prix de la vignette à 70 francs. Selon la droite, ce prix ne permet de couvrir les travaux sur les routes suisses.
06 août 2015, 15:19
Le Conseil des Etats a décidé ce jeudi de majorer le prix de la vignette autoroutière à 100 francs.

Le prix de la vignette autoroutière ne doit pas passer de 40 à 100 francs, comme le souhaitent le gouvernement et le Conseil des Etats. Par 98 voix contre 72, le National a maintenu lundi cette seule divergence, estimant qu'une hausse à 70 francs était suffisante.

En optant pour un prix à 70 plutôt qu'à 100 francs, on se prive de 139 millions de francs par an, a fait valoir en vain la droite. Cela suffira cependant à couvrir toutes les constructions déjà prévues ces 20 prochaines années, ainsi que l'entretien, a répliqué le camp rose-vert.
 
Une prévision qu'a contestée Doris Leuthard. Selon la ministre des transports, si le prix de la vignette n'est pas augmenté dès que les réserves du fonds se trouvent en dessous d'un milliard de francs, en 2015 vraisemblablement, on devra retarder la réalisation d'une partie des 370 km de nouvelles routes déjà prévues, dont le coût est estimé à 2,4 milliards.
 
Oberland zurichois
 
Le National s'est en revanche rallié de justesse à la Chambre des cantons en biffant, par 90 voix contre 85 et 4 abstentions, le tronçon de l'autoroute de l'Oberland zurichois (N15) dans le nouvel arrêté sur le réseau des routes nationales.
 
Un arrêt du TF remet en effet en cause le tracé qui doit dès lors être repris à son début. Pour une question juridique, on ne peut pas intégrer un projet qui n'a pas encore obtenu un permis de construire, a estimé Olivier Français (PLR/VD). Il s'agira de le reprendre en temps opportun, à un horizon de 10 à 15 ans, a-t-il estimé avec le soutien du camp rose-vert.
 
Exit le ferroutage
 
Il a également suivi la Chambre des cantons en renonçant tacitement à intégrer dans le réseaux des routes nationales les tronçons de ferroutage aux tunnels du Lötschberg (BE/VS) et de la Vereina (GR). Il s'est aussi rallié au Conseil des Etats en faveur de l'intégration du tunnel Mappo Morettina sur la N13.
 
La reprise de l'aménagement du contournement du Locle et de La Chaux-de-Fonds (NE/N20) n'a pas été contestée. Enfin, par 106 voix contre 67, il a soutenu le contournement de Näfels (GL/N17), malgré la soixantaine de recours pour des raisons de protection du paysage évoquée par les Verts. Le dossier retourne au Conseil des Etats.