Réservé aux abonnés

Le Conseil fédéral veut faire payer davantage les pendulaires

01 juil. 2016, 00:26
Bundesraetin Doris Leuthard, links, erscheint neben Bundesratssprecher Andre Simonazzi  zu einer Medienkonferenz ueber Mobility Pricing, am Donnerstag, 30. Juni 2016, in Bern. Da Strasse und Schiene oft ueberlastet sind, prueft der Bund Extra-Kosten in den Stosszeiten. Auch die Vignette und das GA werden in Frage gestellt. (KEYSTONE/Peter Schneider)

Les pendulaires deviendront-ils les «vaches à lait» des transports publics et de la route? Cette crainte, diffuse, découle des réflexions du Conseil fédéral sur la tarification de la mobilité, présentées hier par Doris Leuthard. En effet, la grande majorité des modèles évoqués proposent de taxer davantage les passagers et automobilistes circulant aux heures de pointe, dans des zones très fréquentées.

Soucieuse d’éteindre l’incendie avant qu’il ne se p...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois