Réservé aux abonnés

"Le casse-tête pour occuper les soldats pendant les cours "

Les critiques sur le drame de la Kander survenu il y a six jours ne cessent de pleuvoir. Le commandant de la compagnie n'a toujours pas été entendu. Le cinquième corps n'a quant à lui pas été retrouvé.

18 juin 2008, 17:26

Six jours après l’accident militaire sur la Kander, le cinquième corps n’a toujours pas été retrouvé et le commandant de compagnie pas entendu. Les critiques continuent de pleuvoir: mercredi un ancien divisionnaire a souligné le casse-tête que constituait l’occupation des soldats.
Pour les officiers de milice, il n’est souvent pas simple de remplir les plages-horaire des soldats pendant leurs cours de répétition avec des activités pertinentes, relève l’ancien divisionnaire Ulrich Jeanloz d...