Lausanne: un Nigérian détenant de la cocaïne décède au CHUV

Mercredi, un Nigérian en possession de cocaïne a fait l'objet d'un contrôle policier. Peu après son interpellation, il a fait un malaise. Il est décédé au CHUV jeudi matin.
01 mars 2018, 17:16
Les policiers lausannois ont procédé à l'interpellation de cette personne, qui a résisté.

Mercredi 28 février, en fin de soirée, une patrouille de la Police municipale de Lausanne a procédé à un contrôle préventif dans le cadre de la lutte contre le deal de rue dans la région de la gare.

La personne contrôlée, fortement oppositionnelle, a été interpellée par plusieurs agents de police sous la contrainte. Ce ressortissant nigérian de 40 ans, sans domicile connu et déjà condamné pénalement pour trafic de produits stupéfiants, n’a pas obtempéré aux injonctions de l’agent qui tentait de le contrôler, ni à celles des intervenants appelés en renfort. Il a dû être maîtrisé avec l’usage de la contrainte et entravé au moyen de menottes, communique jeudi la police cantonale vaudoise.

Malaise subit

Juste après son immobilisation, cet homme a fait un malaise et perdu connaissance. Les policiers présents lui ont immédiatement prodigué des soins, pratiquant notamment un massage cardiaque, tout en faisant appel à une ambulance et au SMUR. Lors des premiers soins donnés par les policiers engagés puis par le personnel sanitaire, plusieurs boulettes de cocaïne ont été découvertes à côté de son visage ainsi que dans sa bouche.

Après avoir été médicalisé sur place, il a été hospitalisé au CHUV, où il est décédé le lendemain en milieu de matinée.

Interpellation auprès de la Municipalité

L'homme décédé faisait partie du Collectif Jean Dutoit, qui défend les personnes sans-abri en situation de séjour irrégulière, a communiqué solidaritéS Vaud en soirée. Ce dernier apporte son soutien au rassemblement organisé jeudi en début de soirée devant l'hôtel de police du Tunnel, à Lausanne.

Avec le groupe Ensemble à Gauche, solidaritéS Vaud interpellera la Municipalité sur ce cas, qui fait suite à d'autres, ajoute le communiqué.

Instruction pénale ouverte

La procureure de service a été renseignée et a ouvert une instruction pénale afin d’établir les causes et les circonstances de ce décès. 

La Police cantonale vaudoise lance un appel à témoin afin de recueillir toutes informations utiles de personnes susceptibles d’avoir assisté à cette intervention. Elles sont invitées à prendre contact au 021 333 5 333.

par Laura Lose