Lausanne refuse d’interdire le concert de Médine aux Docks

La Municipalité de Lausanne refuse d’interdire le concert du rappeur français Médine prévu samedi aux Docks. Elle se dit attachée à la liberté d’expression et a obtenu certaines garanties quant aux propos, chansons ou expressions de l’artiste.

25 oct. 2018, 16:29
Le rappeur Médine doit se produire aux Docks, à Lausanne.

Saisie par le mouvement Alternative populaire suisse, à l’origine d’une pétition contre la tenue de concerts de l’artiste en Suisse, et l’Association suisse vigilance islam (ASVI), la Municipalité indique jeudi avoir procédé «à un examen attentif des conditions dans lesquelles se tiendra le concert». Et a choisi de ne pas l’interdire.

L’exécutif a décidé «après consultation de la direction des Docks et de l’agent de l’artiste, d’une série de mesures préventives afin de garantir le principe de la liberté d’expression et le respect de l’ordre juridique suisse», précise le communiqué. Si la Municipalité ne prend pas position sur les messages de l’artiste, elle souligne toutefois tenir à la liberté d’expression, particulièrement dans le domaine culturel.

Des garanties

La Ville précise en outre avoir obtenu l’assurance que les chansons, propos ou expressions de Médine «ne seront pas de nature à violer les règles relatives à l’interdiction de la discrimination et à l’incitation à la haine raciale, ne porteront pas atteinte à l’honneur ou à la dignité de quiconque et ne seront pas contraires à toute autre disposition de l’ordre juridique suisse». Et d’ajouter que des contrôles en ce sens seront effectués.

Pour rappel, les pétitionnaires s’opposaient au concert de Médine qu’ils qualifient de «rappeur proche des milieux fondamentalistes musulmans». Ils lui reprochent d’exprimer «dans certaines de ses chansons une terrible haine des blancs et de la laïcité».

Plus de 1800 paraphes

Jeudi après-midi, la pétition concernant l’interdiction de sa venue samedi à Lausanne avait récolté plus de 1800 paraphes. Celle concernant son concert à Neuchâtel en novembre plus de 850.