Lausanne: le forcené a été neutralisé avec un taser

Un forcené s'est retranché lundi après-midi dans un appartement de Lausanne avec une arme et des munitions. Il a été neutralisé peu avant minuit avec un taser. Personne n'a été blessé.

13 août 2013, 12:10
police

L'homme armé et retranché lundi dans un appartement sur les hauts de Lausanne a été neutralisé avec un taser, indique mardi la police lausannoise. Le Camerounais âgé de 38 ans a été conduit à l'hôpital pour les contrôles d'usage. Personne n'a été blessé au cours de l'opération.

Le forcené, qui était en possession d'un fusil et d'une vingtaine de cartouches, a été maîtrisé lundi vers 23h45 après plus de 10 heures de négociations. Il se trouvait dans une pièce sans fenêtre et menaçait de mettre fin à ses jours.

Inquiète depuis dimanche soir, la famille de l'individu avait donné l'alerte à la police. Lundi vers 13h00, l'homme a été localisé dans un appartement du quartier de Praz-Séchaud. Un important dispositif policier a été mis en place.

La cellule de négociation a pu entrer en contact avec le Camerounais à travers la porte sans pour autant le convaincre de sortir. Le contact a pu être maintenu jusqu'à 23h35. L'officier opérationnel a ensuite décidé d'avoir recours au taser afin de maîtriser l'individu, explique la police.

Aucune revendication

Le dispositif a pu être levé mardi vers 00h15. Les personnes qui avaient été évacuées d'un immeuble voisin par précaution ont pu réintégrer leur domicile. L'homme "n'a exprimé aucune revendication", indique la porte-parole de la police lausannoise, Anne Plessz, interrogée sur les motivations du Camerounais qui va être entendu par la justice.

En juin, un conflit familial s'était terminé tragiquement à Renens (VD). Un homme de 29 ans s'était enfermé dans son appartement avec son bébé âgé d'un un an. Au moment où la police a donné l'assaut, le père a poignardé son garçon, qui est décédé peu après.