Réservé aux abonnés

L’armée payera pour ses officiers

Les dépenses des hauts gradés envoyés à la Fédérale de lutte suisse seront couvertes par le Département de la défense.

06 mai 2019, 00:01
44e Fête fédérale de lutte suisse et des jeux alpestres Estavayer2016, sur le site de la base aérienne de Payerne.
Finale. Matthias Glarner (à dr.), sacré roi de la lutte suisse pour les trois prochaines années grâce à sa victoire face au grison Armon Orlik.
Photo Lib/Alain Wicht, Payerne, le 28.08.2016 Matthias Glarner et Armon Orlik

Elle fait partie de l’ADN national. Elle, c’est la Fête fédérale de lutte suisse et des jeux alpestres, la «Fédérale». La prochaine édition, en août à Zoug, ne devrait pas faire mentir la tradition, puisque 300 000 visiteurs sont attendus. Comme de coutume, l’armée mettra la main à la pâte. Les troupes apporteront leur aide au niveau des infrastructures, du sanitaire et du trafic routier. Et trois officiers de haut rang assureront la représentation officielle: le commandant de corps Aldo Schellenberg, chef du commandement des opérations, ainsi que les divisionnaires Lucas Caduff et B...