Réservé aux abonnés

L’apiculture victime de son succès

02 juil. 2017, 23:17
/ Màj. le 03 juil. 2017 à 00:01
DATA_ART_4741904

L’apiculture amateure a la cote en Suisse. Un peu trop peut-être. Dans certaines régions, cette activité a explosé ces dernières années, au point de poser de sérieux problèmes sanitaires: augmentation des risques de virus, bactéries et champignons nuisent aux butineuses.

Si le nombre d’apiculteurs a connu un déclin important en Suisse depuis la fin des années soixante, on assiste à un nouvel essor depuis cinq ans. Ils sont aujourd’hui 17 500, contre 40 000 en 1946. L’immense majorité – 95% – est composée d’amateurs, alors qu’autrefois, ils étaient surtout professionnels. «Le...