Réservé aux abonnés

L’affaire Maudet disloque le PLR

La direction du PLR genevois a épargné son conseiller d’Etat pour le bien du parti. Les instances helvétiques sont moins conciliantes.

24 nov. 2018, 00:01
Pierre Maudet, conseiller d'Etat genevois quitte la seance du comite PLR genevois ce vendredi 23 novembre 2018 a Geneve. (KEYSTONE/Jean-Christophe Bott) SUISSE PLR GENEVE AVENIR MAUDET

Pierre Maudet a évité le couperet. Tant la séance de mardi que celle d’hier matin du comité directeur du Parti libéral-radical (PLR) genevois n’ont rien donné. Pas de vote de défiance et encore moins d’appel à la démission. La trentaine de cadres du parti ont préféré jouer la carte de l’apaisement en présence du ministre. Pour le bien du parti.

«Il n’était pas opportun de trancher sur la suite politique à donner à cette affaire», observe Alexandre de Senarclens, président du PLR genevois. «Prendre position dans un sens comme dans l’autre aurait été de nature à diviser encore plus le parti autou...