La ville de Fribourg fête son saint patron

Fribourg célèbre ce samedi la Saint-Nicolas. Comme chaque année, le cortège du saint patron partira à 17 heures. Nouveauté 2012, un bistrotier propose une bière pour l'occasion.
06 août 2015, 15:14
St Nicolas traverse Fribourg sur son âne à partir de 17 heures.

La Saint-Nicolas tombe officiellement le 6 décembre mais la tradition veut que chaque premier samedi de décembre, de 20'000 à 30'000 Fribourgeois, venus aussi de l'extérieur du canton, fêtent le saint patron de la ville.

La manifestation est très populaire à Fribourg. C'est le jour par excellence où l'on se retrouve en famille ou entre amis. Tout ce monde chemine à travers la cité jusqu'à la cathédrale St-Nicolas dans un cortège dont le départ est immanquablement donné à 17 heures.
 
Entièrement vêtu de blanc
 
Paré comme un évêque, tout de blanc vêtu, coiffé d'une mitre et portant une barbe blanche, le saint homme d'un jour est juché sur un âne. Accompagné de ses pères fouettards, il offre biscômes et mandarines.
 
L'évêque préféré des enfants adresse son message du haut de la cathédrale à la foule massée à l'extérieur. C'est traditionnellement à un élève du collège St-Michel qu'incombe la délicate tâche d'incarner l'évêque de Myre.
 
A chaque année sa nouveauté
 
Les festivités sont chaque année marquées par une petite nouveauté. Une année, ce sont des partitions d'un nouveau chant de Noël qui sont distribuées, une autre, c'est un igloo trônant au milieu de la place du Collège.
 
Cette année, plusieurs boulangers ont convenu de parer leurs biscômes d'une effigie de St-Nicolas paré comme un évêque et non d'une sorte de Père Noël à capuche rouge. Les Fribourgeois pourront également goûter la bière de St-Nicolas remise au goût du jour par un bistrotier du lieu.
 
21 petits concerts
 
Plusieurs rendez-vous musicaux sont programmés. Des choeurs vont se relayer toute la journée sur deux sites. Comme d'habitude, les enfants seront à l'honneur avec des activités spécialement prévues pour eux.
 
Après le cortège viendra l'heure de la messe. Et des agapes. Malheur aux imprévoyants qui n'auront pas pensé à réserver une place au restaurant.