La Suisse va investir 9 millions pour un programme de lutte contre la pauvreté

Un programme de lutte contre la pauvreté en Suisse a été avalisé par le Conseil fédéral ce mercredi. Un budget de 9 millions de francs mettra la priorité sur la formation pour les plus démunis.

15 mai 2013, 13:32
La pauvreté sera combattue par un programme national de 2014 à 2018. Le Conseil fédéral a donné mercredi son feu vert au projet associant Berne, les cantons, les communes et des privés.

La pauvreté sera combattue par un programme national de 2014 à 2018. Le Conseil fédéral a donné mercredi son feu vert au projet associant Berne, les cantons, les communes et des privés. Doté d'un budget de 9 millions de francs, le programme met la priorité sur la formation.

Il doit renforcer l'efficacité et la coordination des mesures de prévention et de lutte contre la pauvreté. Les enfants et les jeunes socialement défavorisés doivent pouvoir renforcer leurs ressources afin de subvenir à l'avenir à leurs propres besoins.

A cette fin, les mesures s'étendront de la petite enfance à l'obtention d'un diplôme professionnel grâce à une enveloppe de près de 3,8 millions. Via des offres spécifiques pour les enfants de familles pauvres dans les crèches par exemple ou un soutien extrascolaire pour les enfants plus âgés. Les jeunes doivent également bénéficier d'un appui particulier lors de la transition entre école obligatoire et formation professionnelle.

Des offres existent. Le programme devrait en donner une vue d'ensemble et aider les acteurs impliqués à élaborer les bases d'un partenariat pour impliquer par exemple davantage les parents peu instruits.

Par ailleurs, les adultes peu formés doivent être soutenus afin d'obtenir eux aussi un diplôme professionnel. Les personnes concernées étant souvent peu au fait des possibilités existantes, le programme vise notamment à améliorer leur information. La promotion des offres devrait être introduite en 2015.

Insertion professionnelle

Parmi les autres champs d'action du programme figurent l'insertion professionnelle et l'intégration sociale, ainsi que l'évaluation des effets des mesures prises. Le programme examinera le rôle que peuvent jouer les entreprises sociales qui tiennent compte de la situation individuelle des personnes concernées.

Il s'attaquera aussi à la problématique du logement qui peut devenir source d'endettement et de recours à l'aide sociale. Il existe des offres pour aider à loger les familles manquant de ressources, mais leur adaptation aux besoins des ménages concernés et leur efficacité doivent être vérifiées. Le programme se concentrera sur ces deux objectifs et sur l'amélioration de l'information du public cible.

La stratégie vise encore une surveillance de la lutte contre la pauvreté à l'échelon du pays et une mise en réseau des informations et connaissances acquises. Le programme sera piloté par le Département fédéral de l'intérieur et l'Office fédéral des assurances sociales. Cantons, villes et communes en ont approuvé les grandes lignes en février.