Réservé aux abonnés

La Suisse a évité le naufrage industriel

Malgré une série de délocalisations et le coût des exportations, le pays a su préserver son tissu économique en l'orientant vers des produits de niche et de haute qualité.

30 juil. 2012, 00:01
data_art_983752.jpg

.

Même si la banque centrale helvétique (BNS) a fixé un taux plancher du franc par rapport à l'euro, plusieurs délocalisations ont fait la Une de la presse du pays ces derniers temps. En juin, les propriétaires allemands (Merck) de la société de biotechnologie Serono ont confirmé leur décision de fermer le siège genevois en supprimant 500 emplois et en en délocalisant 750 autres.

Spécialiste de la fibre optique, la maison Reichle & De-Massari a ouvert sa nouvelle usine bulgare en avril pour déplacer une partie de sa production loin de la Suisse. Ce qui se traduit par la perte de près de 5...