Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

La solidarité prend le relais

Le canton est le dernier à avoir supprimé, au début de l’année, la curatelle imposée. Il en tire un bilan positif.

02 avr. 2019, 00:01
Beatrice Metraux, conseillere d'Etat, parle lors de la conference de presse sur la lutte contre la penurie de logements, ce vendredi, 19 fevrier 2016 a Lausanne. (KEYSTONE/Cyril Zingaro) SCHWEIZ MK WOHNUNGSKNAPPHEIT LAUSANNE

Le canton de Vaud tire un bilan très positif de la réforme qui a mis fin à la curatelle imposée. La plupart des curateurs déjà désignés sont restés en place. Et la campagne de recrutement lancée en juin 2017 a permis de nommer 529 nouveaux curateurs volontaires.

Vaud est le dernier canton à avoir supprimé la curatelle imposée. Depuis le 1er janvier 2018, tous les cas lourds sont confiés à la centaine de curateurs professionnels de l’Office des curatelles et tutelles (OCTP). Mais des proches et des particuliers – désormais volontaires – continuent à assumer la grande majorité des mandats.

Les autorités craignaient que les privés ne se détournent de la curatelle, qui était critiquée lorsqu’elle était imposée. Il n’en est rien. «Les résultats vont au-delà de nos espérances», s’est réjouie hier la conseillère d’Etat Béatrice Métraux.

L’objectif de recruter entre 350 et 400 curateurs a été largement atteint, puisqu’à...

Votre publicité ici avec IMPACT_medias