Réservé aux abonnés

La sexualité comme contrepartie

Un colloque consacré aux «transactions sexuelles» chez les 14-25 ans s’est tenu hier à Fribourg. Loin de se résumer à la prostitution, ce terme recouvre une réalité complexe.

06 sept. 2017, 23:26
/ Màj. le 07 sept. 2017 à 00:01
ZUM BERICHT DER EKKJ ZUR JUGENDSEXUALITAET STELLEN WIR IHNEN AM FREITAG, 16. OKTOBER 2009 FOLGENDES ARCHIVBILD ZUR VERFUEGUNG - Eine junge Besucherin des Heitere Open Air in Zofingen, Schweiz, legt am 8. August 2008 den Arm um die Huefte ihres Freundes. (KEYSTONE/Gaetan Bally) SCHWEIZ JUGENDSEXUALITAET SEXUALERZIEHUNG

La sexualité chez les jeunes dans l’attente d’une contrepartie: hier avait lieu un colloque consacré à ce thème et organisé par la Haute Ecole de travail social Fribourg (HETS-FR). En général, la sexualité des jeunes est un sujet tabou et traité de manière partielle. «La plupart des études s’intéressent aux rapports sexuels avec pénétration parmi les hétérosexuels», regrette Annamaria Colombo, professeure à la HETS-FR et responsable du colloque.

Partant de ce constat, l’équipe de recherche qu’elle dirige répond, il y a un peu plus de deux ans, à un appel de la Fondation OAK. Celle-ci fait part ...