La première Convention de Genève fête son 150e anniversaire

La première "Convention de Genève pour l'amélioration du sort des blessés dans les armées en campagne" a été ratifiée par douze Etats, il y a 150 ans. Un texte fondamental qui marque la naissance du droit humanitaire.

21 août 2014, 13:49
Salle de l'Alabama, Hôtel de Ville de Genève. 

Tableau du peintre français Charles-Edouard Armand-Dumaresq (1826-1895), représentant l'adoption de la première Convention de Genève le 22 août 1864.

Photo Chancellerie d'Etat de la République et canton de Genève - Stefan Hunziker

Il y a 150 ans, douze Etats signaient à Genève à l'Hôtel de Ville la première "Convention de Genève pour l'amélioration du sort des blessés dans les armées en campagne". Pour marquer cet anniversaire, une ambulance de la Croix-Rouge sera exposée dès lundi et jusqu'au 12 septembre dans la cour de l'Hôtel de Ville.

Criblée de balles lors d'une intervention sur le terrain, cette ambulance rappellera l'importance, aujourd'hui encore, de cette première Convention de Genève, indique jeudi le Conseil d'Etat dans un communiqué. La signature de ce texte a eu lieu le 22 août 1864, soit une année après le lancement du Comité international de la Croix-Rouge (CICR).

La Convention de Genève vise à protéger les soldats blessés ainsi que le personnel et le matériel leur apportant secours. La signature de ce texte marque la naissance du droit humanitaire moderne. Il constitue également un des événements fondateurs de la Genève internationale, précise le Conseil d'Etat.