La nouvelle campagne "Love life" mise sur la détection précoce

Pour 2015, la campagne de prévention contre le sida se penche sur les premiers signes de la maladie. Cloué au lit après une nuit torride? Et si ce n'était pas la grippe...

16 mars 2015, 13:07
Plakate der neuen Love Life Kampagne haengen waehrend einer Medienkonferenz an einem Fenster, am Montag, 16. Maerz 2015, in Bern. (KEYSTONE/Peter Klaunzer)

Les risques de propagation du virus VIH sont déjà très élevés lors des premières semaines, rappelle l'OFSP. Entreprise tôt, la thérapie peut aussi réduire drastiquement les dommages sur le système immunitaire.

Cloué au lit après une nuit torride? Parlez du sida à votre médecin. C'est en substance le message de la nouvelle campagne de prévention du sida "Lovelife" lancée lundi. L'Office fédéral de la santé publique veut inciter les personnes infectées par le virus à effectuer un test le plus rapidement possible.

Les premiers symptômes ressentis par les personnes touchées par le virus sont souvent mal interprétés, car ils rappellent fortement ceux de la grippe, relève l'OFSP. Les patients n'évoquent pas non plus spontanément la question des rapports sexuels non protégés. Cette campagne veut encourager les patients comme les médecins à aborder ces problèmes plus tôt.

Comparée à la campagne "Love life" de l'an passé, qui avait soulevé une importante polémique et suscité une plainte auprès du tribunal administratif fédéral, celle-ci reste nettement plus axée sur le domaine médical. Un choix assumé par l'OFSP qui dit "ne rien regretter" quant à la précédente campagne et vouloir continuer à produire des messages percutants à l'avenir.