Réservé aux abonnés

La justice met son nez dans les notes de frais

Le Ministère public a ouvert une enquête pour gestion déloyale des intérêts publics, menant des perquisitions dans des services de la Ville. Le fisc pourrait aussi s’en mêler.

08 nov. 2018, 00:01
L'entree du 4 rue de l'Hotel-de-Ville ou des perquisitions ont ete menees dans les bureaux de conseillers administratifs, photgraphiee ce mercredi 7 novembre 2018 a Geneve. Le Ministere public genevois a decide d'enqueter sur les notes de frais des conseillers administratifs de la Ville de Geneve, epinglees la semaine derniere par la Cour des comptes. Une procedure pour gestion deloyale des interets publics a ete ouverte. Les conseillers administratifs de la ville de Geneve ont ete epingles jeudi dernier par la Cour des comptes au sujet de leurs notes de frais. La Cour a identifie des depenses importantes, pas toujours en lien avec l'activite professionnelle, en matiere notamment de frais de telephone, de deplacements en taxi ou d'achats d'alcool. (KEYSTONE/Martial Trezzini) SUISSE AFFAIRE NOTE FRAIS PERQUISITIONS CONSEILLERS ADMINISTRATI

Le procureur général, Olivier Jornot, et le premier procureur, Yves Bertossa, ont mené des perquisitions, hier matin, dans les locaux hébergeant les services des magistrats genevois Guillaume Barazzone, Rémy Pagani et Esther Alder. Le Service financier, sous la responsabilité de Sandrine Salerno, a aussi été visité, comme le bureau du maire, Sami Kanaan, qui a donné une copie de son agenda électronique et des pièces comptables.

Le Ministère public a ouvert une procédure pénale contre inconnu, après avoir pris connaissance du rapport de la Cour des comptes épinglant les frais professionnels du C...