La journaliste Maurine Mercier remporte le prix suisse des médias

Le reportage radio de la journaliste Maurine Mercier, réalisé à la suite de la collision de train à Granges-près-de-Marnand (VD), remporte le prix suisse des médias.
25 avr. 2014, 19:30
La Romande Maurine Mercier est la lauréate du Prix suisse des médias.

La Romande Maurine Mercier remporte le prix suisse des médias 2014 pour le journalisme local dans la catégorie radio. Elle le doit à sa contribution sur les conducteurs de trains, réalisée suite à la collision meurtrière de Granges-près-Marnand (VD) en juillet 2013. Les lauréats ont reçu leur diamant et 20'000 francs vendredi à Berne.

L'accident ferroviaire, qui coûte la vie à un des mécaniciens de locomotive et blesse 26 personnes, "secoue toute la profession", écrit la fondation Reinhardt von Graffenried, qui chapeaute le concours. "Les mécaniciens en ont gros sur le coeur."

Maurine Mercier donne la parole à plusieurs "mécanos épuisés qui s'endorment parfois aux commandes". Nombre d'entre eux, pour qui "conduire une loco était un rêve d'enfant", livrent des "témoignages sans fard". La radio RTS a diffusé le sujet en août dernier dans l'émission "15 Minutes".

Nucléaire iranien à Genève

La Suisse romande est indirectement à l'honneur dans la catégorie photographie. L'Anglais Mark Henley, qui réside à Genève, décroche le Swiss Press Photo pour sa couverture des négociations sur le nucléaire iranien dans la cité du bout du lac. Swissinfo lui avait commandé spécialement cette série, et l'a publié en exclusivité sur son site internet.

C'est la deuxième fois que le photographe indépendant remporte ce prix, après 2011. Il met la main sur une somme de 2000 francs, qui récompense les catégories du Swiss Press Photo.

Toujours côté romand, le journaliste François Gross se voit remettre le Reinhardt von Graffenried Lifetime Achievement Award pour l'ensemble de sa carrière. Il succède aux photographes René Burri (2011), Robert Frank (2012) et au journaliste Arnold Hottinger (2013).

Né en 1931 à Lausanne, François Gross a notamment été secrétaire de rédaction de la "Gazette de Lausanne", correspondant à Paris, responsable du Téléjournal romand à Zurich, avant de devenir rédacteur en chef de "La Liberté" de 1970 à 1990. Il a marqué ce quotidien "d'un esprit d'indépendance et de franc-parler comme peu de rédacteurs en chef en Suisse romande", salue la fondation.

Les autres prix sont revenus à Samuel Tanner dans la catégorie presse écrite, pour son article "Chaosphase auf der A13" paru dans l'"Ostschweiz am Sonntag", à Sophie Hostettler pour la télévision, pour un sujet sur la question jurassienne diffusé sur "Telebärn" avant la dernière votation, ainsi qu'à Marcel Gyr en online pour "50 Jahre Seegfrörni" paru sur "NZZ Online".

Les Prix suisses des médias pour le journalisme local ont été cette année décernée pour la 28e fois. Le Swiss Press Photo a fêté sa 23e édition. La cérémonie s'est déroulée au Théâtre de la Ville de Berne.

L'exposition "Swiss Press Photo 2013" s'est ouverte le 19 avril au Musée national de Zurich. Elle sera ensuite présentée à Locarno (TI), Berne et Prangins (VD).