La désaffectation des centrales nucléaires suisses devrait coûter 22,8 milliards

La facture pour désaffecter les centrales nucléaires suisses s'établirait à 22,8 milliards de francs. Le montant est supérieur de 10% par rapport aux dernières estimations, effectuées en 2011. L'inspection fédérale de la sécurité nucléaire et des experts indépendants vont examiner ce chiffre.

15 déc. 2016, 07:51
/ Màj. le 15 déc. 2016 à 08:00
La stratégie énergétique 2050 de la Confédération prévoit la fermeture des centrales nucléaires, comme ici celle de Leibstadt en Argovie, dès que les installations ne présentent plus des garanties de sécurité suffisantes.

La désaffectation des centrales nucléaires devrait coûter plus cher que prévu jusqu'alors. Elle est estimée à 22,8 milliards de francs, selon les derniers chiffres provisoires rendus publics jeudi par l'Office fédéral de l'énergie. Le montant prévu pour la période 2017-2021 a ainsi augmenté de 10% par rapport aux derniers calculs de 2011. Il sera désormais examiné par l'Inspection fédérale de la sécurité nucléaire (IFSN) ainsi que par des experts indépendants au cours des prochains mois, écrit jeudi l'OFEN dans un communiqué.

L'étude a été menée par Swissnuclear, la section énergie nucléaire de l'association swisselectric. Le financement de la désaffectation des centrales nucléaires et de la gestion des déchets radioactifs après la mise hors service des installations est assuré en Suisse par deux fonds indépendants. Il s'agit du fonds pour la désaffectation des installations nucléaires et de celui de gestion des déchets radioactifs provenant des centrales nucléaires. Ces deux fonds sont financés par le biais des contributions des exploitants qui sont tenus, aux termes de la loi sur l'énergie nucléaire, d'assumer ces coûts.