Réservé aux abonnés

«La démocratie est en bonne santé»

L’initiative UDC contre les juges étrangers n’empêche pas le conseiller fédéral Ignazio Cassis de dormir.

16 oct. 2018, 00:01
Bundesrat Ignazio Cassis spricht an einer Medienkonferenz ueber das Europadossier, am Freitag, 28. September 2018, in Bern. (KEYSTONE/ Peter Schneider)
 SCHWEIZ MK BUNDESRAT

Le 25 novembre, les Suisses se prononceront sur l’initiative UDC pour l’autodétermination («Le droit suisse au lieu de juges étrangers»), que combat le Conseil fédéral. Le ministre des Affaires étrangères Ignazio Cassis reste serein.

Les initiants axent tout leur discours sur la nécessité de «sauver la démocratie directe»...

Le principe de cette démocratie directe est inscrit dans la Constitution. Nous avons donc le devoir de la préserver. Plus personnellement, je pense que la démocratie directe est la quintessence de la Suisse, elle fait partie de son patrimoine génétique. Notre pays ...