Réservé aux abonnés

La burqa n’est plus une priorité pour l’UDC

Christoph Blocher appelle à davantage de retenue quant au lancement de nouvelles initiatives. Ses déclarations divisent le parti.

01 mars 2016, 23:24
/ Màj. le 02 mars 2016 à 00:01
Nora Illi waehrend einer Medienkonferenz des Islamischen Zentralrates der Schweiz, am Donnerstag, 10. Dezember 2015, in Locarno. Das im November im Tessin verabschiedete "Anti-Burka-Gesetz" droht wirkungslos zu werden, noch bevor es wirklich in Kraft treten kann. Der algerische Unternehmer Rachid Nekkaz kuendigte am Donnerstag in Locarno an, alle anfallenden Bussen zu bezahlen. (KEYSTONE/Ti-Press/Gabriele Putzu) SCHWEIZ ISLAM IZRS BURKAVERBOT

L’UDC devrait éviter de lancer des initiatives à tout va. Christoph Blocher a tiré la sonnette d’alarme dimanche soir, une fois connue la lourde défaite sur les criminels étrangers, lors de son émission télévisée hebdomadaire «Teleblocher». Il l’a encore répété hier au «Tages-Anzeiger»: l’UDC ne doit pas se disperser et «conserver ses forces» pour «les questions centrales», comme l’accord institutionnel avec l’Union européenne.

Certaines initiatives émanant de ses ouailles ne trouvent pas grâce à ses yeux. A l’instar de celle qui proscrit le port de la burqa… alors que la récolte de signatures ...