L'organisation en appelle une nouvelle fois à l'ONU

Le Mouvement Raëlien a déposé plainte contre la Suisse auprès du Conseil des droits de l'homme de l'ONU, a annoncé l'organisation samedi à Genève. Sa plainte porte sur la participation de la Suisse à la "constante persécution" du mouvement.
06 août 2015, 15:14
Maitraya Rael.

"Ce dossier a été déposé à l'ONU après que nous ayons épuisé toutes les options juridiques nationales et européennes au cours des dix dernières années", explique le porte-parole des Raëliens Eric Remacle, cité dans un communiqué.

Pour rappel, en juillet dernier, la Cour européenne des droits de l'homme (CEDH) a estimé que la Suisse n'a pas violé la liberté d'expression du Mouvement Raëlien en lui interdisant une campagne d'affichage. Ce verdict mettait fin à un litige né en 2001 dans le canton de Neuchâtel.
 
Selon le porte-parole, le mouvement est en droit de demander à l'ONU "comment nous pouvons espérer une décision en notre faveur alors que la plupart des juges suisses et européens sont ouvertement catholiques".
 
Pour l'organisation, "les autorités européennes cherchent à protéger le Vatican et à étouffer les minorités religieuses". Le mouvement affirme aussi dans son communiqué que les gouvernements, notamment suisse, soutiennent "une activité criminelle, puisqu'il est maintenant bien connu que le Vatican cache et protège des pédophiles."
 
Plainte précédente
 
En juin 2008, le Mouvement Raëlien avait déjà déposé plainte auprès de l'ONU pour discrimination religieuse. Les quatre pays visés étaient la Suisse, la France, la Belgique et le Canada. A l'époque, l'organisation espérait notamment "inverser cet automatisme discriminatoire".
 
Le Mouvement Raëlien revendique des dizaines de milliers de membres dans le monde. La secte créée en 1973 par le Français Claude Vorilhon, dit Raël, affirme que la vie sur Terre a été créée il y a 25'000 ans par des extraterrestres. Raël affirme les avoir rencontrés.