Réservé aux abonnés

L'ogre Swisscom

L'exemple de la téléphonie mobile est révélateur. Les prix sont trop élevés et Swisscom conserve la haute main sur le marché.

10 juil. 2008, 05:01

C'est presque comme si l'ancien monopole se reformait. L'ogre Swisscom est assis à la grande table des télécommunications, mange et boit en Suisse pendant que les concurrents qui n'ont pas les moyens de régaler essayent d'attraper quelques miettes du festin. Cette image s'imposait en écoutant Philipp Metzger, vice-directeur de l'Office fédéral de la communication, faire le tour du marché télécoms. C'était à l'occasion de la rencontre annuelle, à Bienne, de l'OFCOM avec la presse.

Plus de mobiles que d'h...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois