Réservé aux abonnés

L'initiative "dangereuse" avorte

10 sept. 2013, 00:01
data_art_1803689.jpg

SANTE Pour les Etats, le remboursement des interruptions volontaires de grossesse par les caisses-maladie, dans de bonnes conditions médicales, en a réduit le nombre.

Il n'y a même pas eu besoin de voter sur l'initiative elle-même: en l'absence de proposition favorable, le Conseil des Etats l'a rejetée tacitement hier. "Financer l'avortement est une affaire privée", porte en titre cette initiative, destinée à "alléger l'assurance maladie" en cessant de rembourser cette intervention.

Une seule voix s'est élevée pour défendre l'initiative. Et encore: Peter Föhn (UDC de Schwyz) n'a pas proposé ...