L'e-cigarette bannie des transports publics

Dès le 15 décembre, la cigarette électronique sera interdite dans les transports publics suisses.

12 nov. 2013, 11:19
epa03610674 A person smokes an electronic cigarette in Nice, France, 05 March 2013. Media reports on 05 March state that French Minister for Social Affairs and Health Marisol Touraine is to launch an investigation into the side effects of the flavours used in the electronic cigarettes. The French Agency for Safety and Health Products (AFSSAPS) already in 2011 had recommended not to use them.  EPA/SEBASTIEN NOGIER

Il sera expressément interdit de fumer des cigarettes électroniques dans les trains, bus et trams suisses dès le changement d'horaire le 15 décembre. Les contrevenants s'exposent à une amende de 25 francs.

La réglementation actuelle, valable pour les cigarettes et le cannabis, sera étendue aux cigarettes électroniques, a indiqué mardi Roger Bauman, porte-parole de l'Union des transports publics, confirmant une information de la radio alémanique publique SRF. Les contrôleurs ont en effet de la peine à distinguer si une personne fume une cigarette traditionnelle ou électronique.

Les CFF saluent ces dispositions claires, même si les vapoteurs ne posent quasiment pas de problème au quotidien dans les trains, a commenté un porte-parole de la régie. Ils demandent d'ailleurs déjà aujourd'hui aux fumeurs de cigarettes électroniques de les éteindre et tout se passe bien en général.

Dans les avions de Swiss, les e-cigarettes sont déjà interdites, au même titre que les clopes traditionnelles.