L'avocat neuchâtelois de Legrix juge son éviction sans base légale

L'avocat du conseiller communal chaux-de-fonnier Jean-Charles Legrix, Me Georges Schaller, juge la décision de l'exécutif de retirer à son client ses fonctions sans base légale.

28 août 2013, 14:50
Jean-Charles Legrix au Conseil génraé de mardi soir.
La Chaux de Fonds 26 aout 2013
Photo R Leuenberger

La décision prise par le Conseil communal de retirer tous ses mandats à Jean-Charles Legrix est sans base légale, estime son mandataire, l'avocat neuchâtelois Georges Schaller.

Jean-Charles Legrix l'avait qualifiée mardi soir devant le Conseil général d'illicite.

Le cabinet neuchâtelois étudie de quelle manière il peut intervenir dans une problématique qui reste floue sur le plan juridique.

Me Georges Schaller indique en outre que des plaintes seront très vraisemblement déposées, en particulier contre l'auteur de l'audit dont les conclusions ont conduit à la décision de retirer ses mandats au conseiller communal UDC.

Par ailleurs, l'ancien juge au tribunal fédéral des assurances, le Chaux-de-Fonnier Raymond Spira, dont le nom a été lancé pour présider la commission d'enquête proposée par le groupe UDC au Conseil général, nous a fait savoir qu'il n'était pas question pour lui d'en faire partie.