L'avocat genevois Dominique Warluzel condamné à de la prison ferme

Dominique Warluzel a été condamné vendredi à 30 mois de prison, dont six ferme. L'avocat genevois était poursuivi pour avoir tiré en direction de son aide-soignante en janvier 2016.
14 oct. 2016, 11:03
L'avocat genevois devra également suivre une mesure thérapeutique.

Le célèbre avocat genevois Dominique Warluzel a été condamné vendredi par le Tribunal correctionnel de Genève à une peine de prison de 30 mois, dont six mois ferme. Il a été reconnu coupable de tentative de meurtre par dol éventuel sur son aide-soignante.

L'ancien ténor du barreau a bénéficié, à sa demande, d'une procédure simplifiée en lieu et place d'un procès classique. Pour pouvoir être jugé par cette voie rapide, Dominique Warluzel a dû accepter le contenu de l'acte d'accusation qui a été rédigé par le procureur général du canton de Genève Olivier Jornot.

La peine de prison à laquelle l'avocat a été condamné est suspendue à un traitement en institution. Dominique Warluzel a été victime d'un AVC en 2013, qui a entraîné une paralysie de son côté gauche. Il s'est présenté devant le tribunal en chaise roulante. "Vous me pardonnez, je ne peux pas me lever", a-t-il dit à la présidente.

Dominique Warluzel a été condamné pour deux actes commis à l'encontre de son aide-soignante, en janvier 2016. Une première fois, l'avocat, énervé par les prétentions salariales de son employée, lui a collé son revolver chargé sur la tête. Une seconde fois, il a fait feu dans sa direction, sans la blesser.