L'ASIN abandonne son initiative "Pour une Suisse neutre"

L'ASIN a cessé la récolte des signatures avant le délai fixé au 13 mars prochain pour son initiative "Pour une Suisse neutre".

16 déc. 2012, 11:40
L'ASIN assure toutefois qu'elle ressortira le texte "Pour une Suisse neutre" "en cas d'infractions du Conseil fédéral ou du Parlement à la politique de neutralité".

L'Action pour une Suisse indépendante et neutre (ASIN) abandonne son initiative "Pour une Suisse neutre". L'organisation a cessé la récolte des signatures avant le délai fixé au 13 mars prochain. Elle souhaite concentrer ses moyens sur des "menaces aiguës".

Le texte proposait de limiter les missions de l'armée à l'étranger à l'aide en cas de catastrophe. L'ASIN estimait notamment que "le zèle en matière de politique extérieure et le ralliement militaire nuisent à la crédibilité et à la sécurité du pays".

L'ASIN reconnaît sur son site Internet que le sujet "n'est pas d'une actualité brûlante". L'abandon de l'initiative permettra donc de se concentrer sur les "menaces aiguës", à savoir "la réduction de la démocratie directe et l'adhésion en catimini à l'Union européenne".

L'ASIN assure toutefois qu'elle ressortira le texte "Pour une Suisse neutre" "en cas d'infractions du Conseil fédéral ou du Parlement à la politique de neutralité".

L'ASIN avait échoué dans les urnes en juin dernier avec son initiative sur les traités internationaux. Celle-ci demandait que le peuple soit consulté lors de la signature de tous les accords portant sur des "domaines importants". L'organisation n'avait pas non plus réussi à récolter suffisamment de signatures pour le référendum contre les accords fiscaux.