L'arrêté fédéral sur les soins médicaux a été adopté par les Vert'libéraux

Réunis en assemblée des délégués à Näfels (GL), les Vert'libéraux ont donné leur aval à l'arrêté fédéral sur les soins médicaux. Le PVL dit en revanche trois fois non pour les autres objets des votations du 18 mai.
12 avr. 2014, 16:50
Les délégués du parti Vert'libéral (ici le prséident Martin Bäumle et le vice-président Laurent Seydoux), réunis samedi en assemblée à Näfels (GL), ont dit oui à l'arrêté fédéral sur les soins médicaux.

Les délégués du parti Vert'libéral, réunis samedi en assemblée à Näfels (GL), ont dit oui à l'arrêté fédéral sur les soins médicaux. Le parti avait adopté les mots d'ordre sur les autres objets soumis au peuple le 18 mai précédemment déjà: il dit trois fois non au Gripen, à l'initiative sur les pédophiles et au salaire minimal.

L'approbation des soins médicaux de base s'est faite par 111 voix contre 8 et 1 abstention, a communiqué le PVL.

Les délégués se sont également prononcés sur l'initiative demandant une caisse maladie publique. La date de la votation n'a pas encore été fixée, mais elle devrait intervenir cette année encore. Le PVL la refuse par 81 voix contre 31 et 7 abstentions, estimant que les assurés doivent pouvoir garder leur liberté de choix et que la concurrence promeut un meilleur service à la clientèle.

Le parti rejette aussi l'initiative "Stop à la TVA discriminatoire pour la restauration" de Gastrosuisse. La décision a été prise par 115 voix contre 3 et 3 abstentions.

Enfin, lors d’un vote consultatif, les délégués se sont déclarés contre la construction d’un second tube au Gothard avec une majorité très claire de 114 non contre 4 oui et 3 abstentions. Au lieu de construire un nouveau tunnel routier, le transfert du transport de marchandises sur le rail, beaucoup plus sûr, doit être poursuivi de manière cohérente, estime le parti.