Jura: coup d'envoi du Marché-Concours à Saignelégier

C'est l'un des événements phares de ce week-end en Suisse. La 115e édition du Marché-Concours de Saignelégier, dans le canton du Jura, a débuté en compagnie du président de la Confédération Alain Berset.

12 août 2018, 10:42
Le public ne semble jamais lassé, même si le programme de cette manifestation consacrée à l'unique race chevaline suisse reste pour l'essentiel immuable.

Le Marché-Concours de Saignelégier (JU) a débuté dimanche sous le soleil avec la parade des 480 chevaux. Le canton de Fribourg est l'invité d'honneur de cette 115e édition qui accueille le président de la Confédération Alain Berset.

Des milliers de personnes venues de Suisse mais aussi de l'étranger ont envahi dès le matin le chef-lieu des Franches-Montagnes pour assister à cette grand-messe du cheval. Le public ne semble jamais lassé, même si le programme de cette manifestation consacrée à l'unique race chevaline suisse reste pour l'essentiel immuable.

L'invité d'honneur se présente au public sous le slogan "Fribourg, le bonheur en plus". A Saignelégier, la délégation fribourgeoise présente la diversité culturelle, les paysages, le savoir-faire, la jeunesse et le bilinguisme du canton au travers du cortège folklorique.

 

Alain Berset en calèche

Le canton de Fribourg dispose d'une grande tradition équestre. Il possède dix syndicats et associations présents dans ce domaine. Il compte plus de 6600 chevaux dont 1658 de la race franches-montagnes. La délégation fribourgeoise a débarqué avec quelque 200 chevaux.

Autre hôte de marque cette année au Marché-Concours, le président de la Confédération Alain Berset. C'est la 15e fois consécutive qu'un membre du Conseil fédéral participe à cette fête consacrée à la promotion de la seule race chevaline indigène.

Le président de la Confédération est arrivé en calèche sur le champ de courses. Il a pris ensuite place sur la tribune avec les invités officiels pour suivre les démonstrations. Alain Berset doit intervenir au cours du banquet officiel.

Un nombreux public avait déjà assisté samedi à la journée réservée traditionnellement aux éleveurs. Durant tout le week-end, ce sont entre 40'000 et 50'000 personnes qui sont attendues dans le chef-lieu des Franches-Montagnes.