Réservé aux abonnés

Jane Campion a cultivé un certain sens de l'équilibre

26 mai 2014, 00:01
data_art_2360187.jpg

Dévoilé samedi, le palmarès du 67e Festival de Cannes salue aussi bien les auteurs confirmés que la fraîcheur de la relève. Emmené par Jane Campion, le jury a été animé par un souci d'équilibre, qui ne verse pas dans le consensus mou. Le superbe "Sommeil d'hiver" ("Winter Sleep") vaut enfin la Palme d'or à son auteur, le Turc Nuri Bilge Ceylan (55 ans). Abonné de la compétition cannoise, il avait déjà remporté le Grand prix pour "Uzak" (2003) et "Il était une fois en Anatolie" (2011), ainsi que le Prix de la mise en scène pour "Les Trois singes" (2008).

Inspiré par Tchekhov

"Sommeil d'hiver"...