Italie: prison ferme requise à l'encontre de deux graffeurs suisses

Deux graffeurs suisses et un belge risquent la prison ferme en Italie. Les trois hommes on été arrêtés pour avoir sprayé un métro dans la banlieue milanaise.

23 mars 2015, 19:23
In this photo taken on Wednesday March 12, 2014, a wall is decorated by the work of London-based street artist Alex Martinez, is seen in Athens. Greece has attracted international street artists to its capital, due to the availability of commissioned work and relatively lax anti-graffiti law. (AP Photo/Dimitri Messinis)

Un procureur de Milan a requis une peine allant jusqu'à quatorze mois de prison ferme contre deux graffitistes suisses et un belge. Les trois jeunes gens avaient été arrêtés en février pour avoir sprayé un métro dans la banlieue de la ville lombarde.

La société milanaise des transports ATM, qui s'est constituée partie civile, a de son côté demandé des dommages et intérêts à hauteur de plusieurs milliers d'euros. Les trois "sprayeurs" sont accusés de déprédations. Deux d'entre eux sont aussi soupçonnés de résistance pour avoir tenté de fuir quand le personnel de l'ATM les a surpris.

Une nouvelle audience est prévue le 4 mai avec la plaidoirie de la défense et le jugement, selon l'agence italienne ANSA.

Les trois suspects font partie d'un groupe de sept personnes qui effectuaient une "tournée européenne", avec des étapes dans des villes comme Berne, Rome et Barcelone. La justice milanaise a récemment durci sa stratégie pour faire face aux sprayeurs étrangers. Jusqu'ici, les auteurs de graffiti ne risquaient qu'une amende.