Initiative pour rebaptiser la St. Jakobshalle de Bâle en Roger Federer Arena

Deux politiciens ont lancé une initiative populaire visant à rebaptiser la St. Jakobshalle de Bâle en Roger Federer Arena. Le tennisman de 37 ans a déjà été honoré dans sa ville natale. En 2017, il a en effet été nommé docteur honoris causa par l'Université de Bâle.

22 mars 2019, 14:19
Les politiciens affirment que Roger Federer n'est lui-même pas contre le changement de nom.

Une initiative populaire a été lancée dans le Canton de Bâle-Ville pour rebaptiser la St. Jakobshalle en Roger Federer Arena. Les initiants veulent ainsi rendre hommage au joueur de tennis né dans la cité rhénane.

Il est temps de rendre au champion du cru l'honneur qu'il mérite, ont déclaré vendredi devant les médias les deux politiciens derrière ce projet, la députée au parlement de Bâle-Ville Martina Bernasconi et le parlementaire de Bâle-Campagne Hans Furer. Ils ont dix-huit mois pour récolter 3’000 signatures afin d'amener les citoyens aux urnes. Ils espèrent y parvenir d'ici septembre prochain déjà.

A lire aussi : Tennis: Federer perd une place à l'ATP, Belinda Bencic revient dans le Top 20 mondial

Les deux élus ont déjà tenté de faire rebaptiser la halle bâloise, qui accueille notamment les Swiss Indoors, que Roger Federer a remportés neuf fois (record). Ils ont soumis des propositions en ce sens à leurs parlements respectifs en 2012, car bien que la St. Jakobshalle se trouve sur le territoire de Bâle-Campagne, elle appartient au canton de Bâle-Ville. Mais elles ont été refusées.

Federer serait d'accord

En 2018, Martina Bernasconi a réitéré la demande auprès de son parlement, sans succès là non plus. Malgré ces échecs répétés, les initiants sont convaincus de leurs chances devant le peuple. Ils estiment que la population bâloise a le besoin d'exprimer sa reconnaissance envers l'homme aux 20 titres du Grand Chelem.

Les politiciens affirment que Roger Federer n'est lui-même pas contre le changement de nom, mais qu'il ne se prononcera pas publiquement. En outre, il n'exigerait selon eux aucune compensation financière.

Une allée Roger Federer à Bienne

Le tennisman de 37 ans a déjà été honoré dans sa ville natale. En 2017, il a en effet été nommé docteur honoris causa par l'Université de Bâle. Mais il est peu probable qu'une rue ou une place de la ville porte un jour son nom: cela n'est possible qu'à titre posthume.

A Bâle, en tout cas. A Bienne, il existe depuis 2016 une allée Roger Federer. Au numéro 1 de la rue, on trouve le centre national de Swiss Tennis, où le Bâlois avait accompli une partie de sa formation junior.