Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

Inapte à quarante pour cent

29 janv. 2008, 05:59

CHRISTOPH MöRGELI historien et conseiller national

Depuis peu, nous savons combien de temps il faut à la direction de notre armée pour hisser le drapeau blanc en raison d'une légère mitraille journalistique: huit jours. Jugez plutôt: en automne dernier, Samuel Schmid s'est fendu de la préface pour un ouvrage publié à la gloire du grand stratège Christophe Keckeis. Au premier souffle d'un petit contrevent médiatique, il s'est cependant instantanément distancié de cet ouvrage et a retiré la subvention qu'il avait auparavant accordée.

Le 4 décembre 2007, Samuel Schmid signa une nouvelle directive avec le contenu suivant: «Après avoir quitté le local de garde, l'arme du soldat est chargée (magasin avec munitions insérées, mouvement de charge effectué).» Les soldats allaient donc effectuer la garde avec une arme chargée. La presse et les politiciens exprimèrent leur étonnement courroucé. Ce qui fut moins étonnant fut la réaction de Samuel Schmid: il se mit...

Votre publicité ici avec IMPACT_medias